Maison témoin à Vallières

Découvrez notre maison témoin dans notre programme neuf Le Village des Muses situé à Vallières...

Alors que vous pouvez déjà vous promener dans notre quartier du Village des Muses ou encore entrer dans nos Villas Village grâce à la réalité virtuelle, il est désormais possible d’en visiter une et en vrai ! 
Celle-ci est entièrement décorée, vous pouvez découvrir cette construction Sogimm sur rendez-vous. Pour cela contacter directement l'équipe commerciale de GM Immobilier au 04 50 01 84 34 ou via notre formulaire de contact.

Photos de la maison témoin Sogimm

Le concept Villa Village c'est : une habitation pensée comme une maison de village, séjour confortable et lumineux avec un accès direct sur une terrasse et un jardin, 3 chambres et en dépendance garage privatif. Notre programme est situé à Vallières, tout près de Rumilly. 
Pour en savoir plus, consultez notre page dédiée.

Dispositif fiscal temporaire : Vente de terrains constructibles

Dans son Projet de Loi de Finances 2018 présenté il y a peu et...

Dans son Projet de Loi de Finances 2018 présenté il y a peu et appelé à être discuté puis voté d’ici la fin d’année, le gouvernement a fait part de sa stratégie pour favoriser la libération du foncier.

Le meilleur moyen pour inciter les propriétaires à vendre leur terrain à bâtir est de proposer une fiscalité avantageuse, et c'est ce que prévoit le gouvernement.
Alors qu'il faut actuellement attendre 30 ans de détention pour ne pas payer de plus-value lors de la cession, on observe du changement à ce niveau. Dans les zones tendues et pour les 3 prochaines années, les abattements fiscaux suivants seront accordés :

  • 100 % pour la vente de terrains permettant la construction de logements sociaux
  • 85 % pour la vente de terrains permettant la construction de logements intermédiaires
  • 70 % pour la vente de terrains permettant la construction de logements libres

Ces zones tendues englobent les villes disposant d'une demande très supérieure à l'offre immobilière donc les métropoles sont les principales concernées. Et plus près de nous, certaines communes proches de la frontières suisse (Saint-Julien-en-Genevois par exemple) mais aussi les grandes agglomérations ou villes dites "chères" comme Annecy, Aix-les-Bains et Chambéry.

Enfin, pour espérer bénéficier de ces futurs abattements sur la taxation de la plus-value, il faudra conclure la promesse de vente avant fin 2020 !

Alors si vous êtes disposé à vendre un terrain constructible et profiter de ce dispositif, vous pouvez nous contacter et nous reviendrons vers vous pour en discuter. Promoteur immobilier historique à Annecy, nous serons à même de vous accompagner dans ces démarches.

Découvrez également nos programmes neufs à Annecy et aux alentours

Évolution des taux d'intérêts Octobre 2017

Un indicateur pour vous informer sur les taux pratiqués actuellement...

Comme nous l'expliquait Sandrine Portella dans une actualité précédente, les taux d'intérêts de ces derniers mois étaient particulièrement propices à l'accession à la propriété.
Malgré la lente remontée des taux, ceux-ci demeurent encore attractifs comme le montre le tableau ci-dessous. C'est une moyenne des taux constatés en région Rhône-Alpes.
On observe une légère hausse par rapport au mois précédent mais le taux moyen d’emprunt sur 25 ans reste en dessous des 2% !

Tableau des taux d'intérêts octobre 2017


Des taux toujours intéressants qui peuvent permettre de concrétiser votre projet immobilier !

Nous vous proposons plusieurs programmes neufs en Savoie et Haute-Savoie, et notamment :

SOGIMM parraine à nouveau un sportif !

Nous sommes heureux de signer un partenariat avec Nicolas Poulain, joueur du FC Annecy. Découverte...

Après un premier partenariat (toujours en cours) avec Robin Buffet, skieur de La Clusaz, nous sommes heureux de sponsoriser un nouveau sportif...

Nallet - Monod - Poulain
Jean-Philippe Nallet, manager général au FC Annecy, Grégory Monod, président de SOGIMM et Nicolas Poulain, milieu de terrain en National 2 au FC Annecy se sont retrouvés au siège de SOGIMM pour signer ce partenariat.

UNE NOUVELLE SAISON POUR SOGIMM...

Après avoir signé en novembre 2016 un partenariat pour deux saisons avec le skieur de La Clusaz, Robin Buffet, SOGIMM s'engage cette année sur une nouvelle saison avec le Football Club d'Annecy en parrainant son milieu de terrain Nicolas Poulain, auteur d'une très belle saison 2016/2017.

Si le sponsoring sportif a toujours fait partie de l'ADN de SOGIMM... Nous nous réjouissons de ce beau partenariat tout juste conclut avec le FC Annecy et son joueur. Un partenariat fraîchement signé qui vise à parrainer tout au long de la saison 2017/2018, Nicolas Poulain, jeune milieu de terrain de 24 ans, originaire d'Annecy. Ce dernier point était très important pour SOGIMM, comme nous allons le voir avec notre président :

« Nous avons commencé à soutenir le FC Annecy en 2011 avec les stages d'été, explique Grégory Monod, président de SOGIMM, gérant fondateur de GM Immobilier et passionné de football. L'un des points forts de ce club, c'est la formation des jeunes qui a toujours été pour le FC Annecy une priorité dans sa politique sportive, une politique de haut niveau d'ailleurs. Le parrainage de Nicolas Poulain est né d'un échange avec Stéphane Loison, le président du club, et Jean-Philippe Nalet, le manager général. Tous deux m'ont parlé de leur projet « les twenties » (cf. encadré « Déjà quatre contrats fédéraux, bientôt cinq... » dans le communiqué complet). Un projet qui s'appuie notamment sur la signature de partenariats avec des entreprises du bassin annécien. En fait, soit l'entreprise parraine un contrat fédéral, puisqu'aujourd'hui certains joueurs du FC Annecy profitent de contrats fédéraux, soit elle parraine un joueur local qui n'a pas encore de contrat fédéral... ce qui est le cas de Nicolas Poulain. Et c'est l'option que nous avons prise chez SOGIMM. Pour plusieurs raisons. D'abord, j'ai une certaine sympathie pour ce jeune joueur qui a quasiment toujours évolué dans ce club, qui est haut-savoyard, qui apporte beaucoup à son équipe, qui a été blessé en octobre 2015 et qui est très bien revenu en faisant une belle saison 2016/2017...

"En tant qu'acteur local, nous nous devons de rendre aux clubs qui évoluent sur notre territoire ce que le territoire nous apporte !"


Autre raison essentielle, c'est qu'en tant que partenaire économique et acteur local, nous nous devons de rendre aux clubs qui évoluent sur notre territoire ce que le territoire nous apporte ! Pour moi, c'est une règle de principe, un juste retour des choses que d'aider les clubs et les jeunes de la région. Depuis la création de SOGIMM, nous avons toujours envisagé le sponsoring ou le partenariat sportif. Il est primordial que les entreprises locales soutiennent leur département, qu'elles revendiquent en quelque sorte leur attachement territorial. Enfin, dernier point, je souhaite faire passer à travers ce partenariat, un message aux jeunes tout simplement, leur dire qu'ils ont notre appui, que nous nous plaçons dans la continuité de leur club qui est à leur écoute et qui fait beaucoup pour eux, souligne Grégory Monod. Le FC Annecy n'a pas une position hégémonique, c'est un club qui reste humble, avec de belles valeurs et un vrai pôle de compétences. Ce partenariat ne fait que consolider le soutien que nous apportions déjà au club. »

Un mot de Nicolas Poulain

« Je suis extrêmement touché et fier que SOGIMM ait choisi de me parrainer pour cette saison. Je suis arrivé au FC Annecy à l'âge de 10 ans et la première chose que l'on m'ait apprise, c'est le respect. Je suis bien sûr aujourd’hui très respectueux des entreprises locales, comme SOGIMM, qui nous suivent et nous soutiennent !
SOGIMM était déjà un partenaire impliqué dans la vie du club et je pense surtout que nous partageons les mêmes valeurs, qu'elles soient sportives ou humaines ! »

Pour lire le communiqué de presse en intégralité, cliquez ICI

Montage photos Sogimm - FC Annecy
Crédits photos : Franck Paubel/Sogo Com - Jean-Marc Favre/FC Annecy

Avis d'expert : les taux d'intérêt

Rencontre avec Sandrine Portela, de Conseils et Crédits

Après un mouvement haussier raisonné et raisonnable, les taux d'intérêt retrouvent leur niveau de l'été 2016, qualifié comme particulièrement favorable à l'accession à la propriété.
Sandrine Portela, co-gérante de Conseils et Crédits(1) - une société spécialisée dans le courtage bancaire -, nous confirme qu'il est encore possible de faire de bonnes affaires.

On nous parle de hausse des taux puis de stabilité pour lire actuellement dans la presse que les taux ont finalement retrouvé leur position de l'été dernier... pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Sandrine Portela : Effectivement, après avoir vécu une longue période de baisse, les taux sont repartis à la hausse début 2017, mais cette hausse a été très très lente et assez disparate en fonction des banques. C'est-à-dire que nous avons atteint un plancher record en novembre dernier, avec une moyenne toutes durées confondues (hors assurances) en dessous des 1,35%. Puis les taux sont remontés doucement au mois de janvier, pour atteindre en mars les 1,50% et égaler aujourd'hui le niveau de l'été 2016. Bref, rien d'inquiétant, puisque la moyenne hors assurance des crédits sur 20 ans est toujours en dessous des 2% ! Même s'il y a de fortes discussions sur la hausse et la baisse des taux, la BCE (Banque centrale européenne) est plutôt favorable à une remontée très douce des taux, son but étant de soutenir la croissance et de continuer à favoriser l'accession à la propriété. Il est possible que cette légère augmentation impacte certains ménages aux "revenus modestes", mais c'est là que le métier de courtier prend tout son sens. Notre expertise, notre devoir de conseil, notre connaissance des banques et de leurs critères, la recherche du meilleur taux mais aussi du montage le plus adapté aux clients... tous ces facteurs sur lesquels repose notre cœur de métier permettent aux acquéreurs en situation un peu plus délicate de mener à bien leur projet.

« Un achat immobilier reste un projet avant une histoire de taux d’intérêt… »

Emprunter aujourd'hui, est-ce plus compliqué ? Les banques sont-elles plus sélectives ?

Non, les banques n'ont pas spécialement renforcé leur politique d'octroi des prêts. Elles cherchent surtout à reconstituer leurs marges. Les évolutions de taux sont liées à une quête de rentabilité. Pour autant, l'octroi d'un nouveau crédit reste pour une banque la possibilité d'avoir un nouveau client d'acquérir des flux... Je pense, au contraire, que nous avons plus de dossiers atypiques et que certaines banques commencent à s'adapter à de nouveaux schémas.
Chaque région à ses spécificités. Nous rencontrons aujourd'hui, dans certains territoires, des acquéreurs qui sont en intérim par choix ou qui ont des CDD renouvelés de fonction publique ou autres. Ces situations ne sont plus nécessairement des "obstacles" pour accéder à la propriété puisque les banques commencent à s'en accommoder et que les choses évoluent tranquillement. Bien sûr,, il y a une réglementation qui existe et que les banques respectent... Je pense notamment à la réglementation sur l'endettement, sur les revenus, mais en fonction des régions et des situations professionnelles qui arrivent sur le marché, les établissements peuvent être moins exigeants sur les apports et plus exigeants sur la gestion de comptes, par exemple. En tant que courtiers de proximité nous connaissons bien nos marchés respectifs, la politique des banques, leurs limites, et nous pouvons orienter et conseiller nos clients, dans le bon sens. Je tiens quand même à rappeler qu'un achat immobilier reste un projet avant une histoire de taux d'intérêt... et que le courtier est là tout simplement pour adapter ce besoin au marché du moment !



(1)Conseils et Crédits est spécialisée dans le courtage en crédits auprès des particuliers et professionnels. Au total, une vingtaine d'agences de proximité sont réparties sur toute la France : Annecy, Lyon, Villefranche-sur-Saône, Chalon-sur-Saône, Angoulême, Lons-le-Saunier, etc.

PTZ : Il est temps d'en profiter !

Prolongé jusqu’au 31 décembre 2017, il ne vous reste probablement plus que quelques mois pour profiter du Prêt à Taux Zéro.

Celui-ci avait déjà été présenté en 2016 sous une forme plus souple, permettant ainsi au plus grand nombre d’en profiter dans des conditions encore plus avantageuses.
Cependant l’avenir du PTZ est flou, impossible de savoir s’il sera reconduit tel quel en 2018, supprimé ou renforcé. 
L’élection présidentielle entretient le doute à ce sujet. Il vaut donc mieux ne pas tarder et en bénéficier maintenant !

Le PTZ en bref : 

Il s’agît d’un prêt complémentaire sur lequel vous ne paierez pas d’intérêts. Le PTZ s’inscrit dans le cadre d’une primo-accession (ne pas avoir été propriétaire de son logement lors des deux dernières années) à un logement neuf ou ancien à réhabiliter. Son attribution répond à des critères de ressources et son montant dépend de la zone où se trouve le logement acheté. 

Dans notre région nous sommes principalement concernés par :
  • ● Zone A : zone fortement tendue, disposant d’une demande bien trop importante par rapport à l’offre immobilière (proche de la frontière suisse par exemple). 
  • Zone B1 : zone tendue, grandes agglomérations, supérieures 250 000 habitants, quelques agglomérations « chères » (Annecy, Chambéry). 
  • ● Zone B2 : communes allant de 50 000 habitants à 250 000 habitants,… 
  • ● Zone C : le reste du territoire 

Les principaux avantages du PTZ :

  • ● Il permet de financer jusqu’à 40 % de l’achat sans payer d’intérêts 
  • ● La durée du prêt peut s‘étendre jusqu’à 20 ou 25 ans 
  • ● Le remboursement est différé et commence au bout de 5, 10 ou 15 ans 
  • ● Valable partout en France pour un achat dans le neuf ou dans l’ancien à rénover  
Le montant du prêt ne peut cependant excéder 40% du prix du logement et il dépend : 
  • ● Du type de logement à financer 
  • ● De coût total de l’opération 
  • ● De sa localisation 
  • ● Du nombre de personnes dans le foyer 
  • ● Du montant des autres prêts dans le cadre de l’achat du bien

Tableau plafonds ressources PTZ

Par exemple, si vous habitez en zone B1 (Annecy et ses environs), en couple avec un enfant et si vous gagnez moins de 51 000 € par an, alors vous pouvez bénéficier du prêt à taux zéro. 
Enfin, s’ajoute à cette aide des taux d’intérêts encore bas même si sur la phase ascendante qui restent donc très avantageux… Il ne fait plus de doute, c’est le moment de devenir propriétaire !